L'apostrophe, scène du salon du livre de Genève

Où sont les stars ? Sur l’apostrophe qui accueille les auteurs populaires que vous adorez dévorer ! Les plumes vedettes des librairies et de vos bibliothèques défilent sur cette scène 4 étoiles pour des échanges uniques, à l’image de leurs histoires.

Sont d’ores et déjà annoncés Jean-Christophe Rufin, Michel Drucker, Gaëlle Josse, Mathias Enard, Boualem Sansal, le rappeur Abd al Malik, Alexis Jenni, les sœurs Berthollet, Omar Porras, Adeline Dieudonné ou le chanteur et écrivain Kent.
Alors, prêts à rencontrer l’écrivain qui vous fait vibrer ?

Programme de l'apostrophe

Toutes les rencontres sont suivies de dédicaces.
> CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR LES DÉDICACES SUPPLÉMENTAIRES <

Dédicaces supplémentaires


Alicia Kopf 16h – 17h
Agnès Martin-Lugand 11h – 12h / 14h30 – 16h
Isabelle Mayault 14h – 15h

Jennifer Lesieur 13h – 15h
Murielle Magellan 13h – 15h
Valérie Manteau 15h – 16h

Ana Maria Marchado 15h – 16h

Ariel Bermani 12h – 13h
Michel Drucker 10h – 12h / 14h – 15h30
Ana Maria Marchado 12h – 13h

Ariel Bermani 11h – 12h

La programmatrice, Nine Simon

Derrière chacun de ces espaces qui accueillent des rencontres et des lectures (forcément) captivantes se cachent un être humain que vous ne connaissez pas encore… Une personne passionnée de littérature d’ici ou d’ailleurs qui se plie en quatre et ne craint pas de (beaucoup) solliciter les maisons d’édition pour que vous puissiez rencontrer vos auteurs favoris chaque année : la programmatrice.

Nine Simon, programmatrice du salon du livre de Genève

Activité : Responsable de la programmation culturelle du salon du livre de Genève
Parutions : Roman en 2034
Responsable de la programmation de l’apostrophe

Le salon du livre de Genève, pour moi, c’est
Ce sont 5 journées de fête au cours desquelles des publics, des auteurs et des professionnels du livre découvrent, échangent, partagent. C’est la possibilité d’explorer dans un même lieu différents univers gravitant autour du Livre….c’est Genève qui célèbre les littératures et les cultures !

L’apostrophe et moi
C’est une relation presque fusionnelle, du début à la fin… tissée par des attentes, des recherches, des espoirs, des surprises et énormément de plaisir à mettre en lumière des auteurs, à contenter les publics. C’est le livre, la culture qui prennent vie sur la scène, le temps d’une rencontre, c’est le versant éclairé de plusieurs mois de préparation, l’aboutissement d’un projet passionnant !

Mes intentions pour 2019
Pour la 33 ème édition, l’apostrophe se veut un espace de découvertes et de surprises, ouvert sur les médias, sur les littératures. La volonté étant de décloisonner des genres, l’objectif étant d’attiser la curiosité et de proposer des formats de rencontres surprenants !

Un bon souvenir du salon du livre
Il y en a beaucoup, mais je retiendrai le sourire et la joie palpable du public assistant à la rencontre de Marie Laberge, l’attention des adolescents venus à la rencontre de Gérard Salem, autant d’instants suspendus qui font la magie du salon !

(c)Eilahtan