Lydie Salvayre et Éric Fottorino : deux présidents pour cette 33e édition du salon du livre

À travers cette co-présidence inédite, l’auteure récompensée par le prix Goncourt 2014 pour son roman Pas pleurer (Seuil) et le journaliste et romancier, ancien directeur du quotidien Le Monde et co-fondateur de l’hebdomadaire Le 1, seront impliqués dans la programmation du salon.

« Mettre la littérature à l’honneur, comme le fait depuis 33 ans le salon du livre de Genève, c’est élargir le monde, c’est l’aérer, c’est l’ouvrir à d’autres espaces, à d’autres pensées, à d’autres questions, à d’autres musiques, à d’autres façons de concevoir nos liens. Je suis très heureuse de partager cette année avec Éric Fottorino la présidence de ce salon », déclare Lydie Salvayre.

« Je n’aurais rêvé de partager la présidence du salon du livre de Genève avec nulle autre que Lydie Salvayre, tant son nom et son œuvre sont marqués par des valeurs universelles : le combat contre l’intolérance, l’humanité, le respect de l’autre dans ses différences, l’attention au faible. Autant de mots qui trouvent un écho dans cette ville de Genève où depuis toujours le monde se rencontre dans toute sa diversité » affirme Éric Fottorino.

Lydie Salvayre

Née en 1946 d’un père Andalou et d’une mère catalane, réfugiés en France en février 1939, Lydie Salvayre passe son enfance près de Toulouse et apprend le français à l’école primaire. Après une Licence de Lettres modernes à l’Université de Toulouse et des études de médecine, elle devient pédopsychiatre. Lydie Salvayre est l’auteure d’une vingtaine de livres édités au Seuil dont La Déclaration (1990) saluée par le Prix Hermès du premier roman, La Compagnie des spectres (1997) qui reçoit le prix Novembre (aujourd’hui prix Décembre), BW (2009), le prix François-Billetdoux et Pas pleurer (2014) qui a été récompensé par le prix Goncourt 2014.

Éric Fottorino

Éric Fottorino est né à Nice en 1960. Après une Licence de Droit et des études au sein de l’Institut d’Études Politiques de Paris, il débute comme journaliste pigiste pour Libération en 1982. En 1986, il entre au Monde où il effectuera toute sa carrière et en prendra la direction de 2007 à 2011. Il co-fonde l’hebdomadaire Le 1 en avril 2014 et le trimestriel America en 2017. Éric Fottorino est l’auteur de nombreux romans publiés chez Gallimard dont le très autobiographique Rochelle (1991), Un territoire fragile (2000, prix Europe 1 et prix des Bibliothécaires), Je pars demain (2001, prix Louis Nucera), Caresse de rouge (2004, prix François Mauriac), Korsakov (2004, Prix du roman de France Télévisions, Prix des libraires et Prix Nice Baie des Anges 2005), Baisers de cinéma (2007, Prix Femina 2007), L’Homme qui m’aimait tout bas ( Prix des Lectrices ELLE), Petit éloge du Tour de France (2013) et Dix-sept ans (2018).