Nicolas Feuz et Florian Eglin : la mécanique de la violence

Dimanche 1er novembre 15h00 - 16h00

Nicolas Feuz et Florian Eglin

Modératrice : Élodie Perrelet

Merci de mentionner votre nom, prénom, e-mail et titre de la rencontre à laquelle vous souhaitez participer.

Avec le procureur du canton de Neuchâtel, auteur d’une dizaine de romans policiers, et le professeur de français lauréat de la Plume d’or de la Société genevoise des Ecrivains en 2018 et du Prix du Salon du Livre de Genève en 2016 ; les ressorts du roman noir articulent l’intrigue sans concession pour leurs personnages.

Enfermés dans une grotte dans L’Engrenage du mal, ou poursuivis par la mafia corse dans Représailles, rien ne semblait leur annoncer l’instant d’avant le basculement dans la violence. Fiction, action et écriture concourent à tenir en haleine le lecteur. En quoi cette descente aux enfers dépasse-t-elle le roman et que nous disent les auteurs à travers elle ?

Rencontre en partenariat avec

Biographies des auteurs

Nicolas Feuz (c)Alexis Fogel

© Alexis Fogel

NICOLAS FEUZ

Nicolas Feuz est Procureur du canton de Neuchâtel depuis 1999. Parallèlement, il est l’auteur de 12 romans policiers pour adultes, dont les derniers sont Horrora Borealis (2016), Eunoto, les noces de sang (2017), Le Miroir des âmes (2018), L’Ombre du Renard (2019), L’Engrenage du mal (2020) et Restez chez vous (2020), et un polar jeunesse, Black Justice 1.0 (2019).

Ses coups de cœur : Les Refuges de Jérôme Loubry et Fermer les yeux d’Antoine Renand.

Florian Eglin © Magali Dougados

© Magali Dougados

FLORIAN EGLIN ​

Florian Eglin est né en 1974 à Genève. Après des études classiques, il a séjourné un an au Japon et voyagé en Russie. Florian enseigne le français au cycle et se passionne pour les sports de combat (l’un expliquant peut-être, ou pas, l’autre). Il est l’auteur de la trilogie Solal Aronowicz et d’En pleine lumière. Représailles est son septième roman (il fut longtemps couvé).

Ses coups de cœur : Le mauvais génie d’Alain Freudiger et Les toupies d’indigo street de Guillaume Gagnière.

Lieu de la rencontre

Université Ouvrière de Genève, Place des Grottes 3, 1201 Genève