Parce qu’il n’existe pas un unique moyen pour s’évader et questionner le réel, la scène des imaginaires fait la part belle aux multiples genres de cette littérature que vous êtes des millions à dévorer !

À chaque jour sa thématique, du Young Adult à la science-fiction en passant par la fantasy ou l’horreur, (re)présentée et racontée par de nombreux auteurs influents et talentueux comme Alain Damasio, Laurent Kloetzer, John Howe ou encore Cindy Van Wilder.

La scène des imaginaires accueillera également une exposition sur les livres-jeux réalisée par la Maison d’Ailleurs, institution suisse des mondes spéculatifs et dirigée par Marc Atallah, également professeur à l’université de Lausanne.

Un véritable hommage à ces récits anglophones devenus cultes dans les années 1980 à 1990 et connus dans l’univers francophone sous le nom Livre dont vous êtes le héros (Gallimard). D’ailleurs, pourquoi l’humain joue depuis toujours ? Direction les ateliers pour enfants et adolescents organisés en parallèle pour le savoir ! Bienvenue dans un nouveau monde !

Le programme complet sera dévoilé dans le courant du mois de mars.


Le programmateur, Colin Bottinelli

Derrière chacun de ces espaces qui accueillent des rencontres et des lectures (forcément) captivantes se cachent un être humain que vous ne connaissez pas encore… Une personne passionnée de littérature d’ici ou d’ailleurs qui se plie en quatre et ne craint pas de (beaucoup) solliciter les maisons d’édition pour que vous puissiez rencontrer vos auteurs favoris chaque année : le programmateur.

Activité : Étudiant
Parutions : Les Jours sont longs (Torticolis et Frères, 2014)
Responsable de la programmation de la scène des imaginaires

Le salon du livre de Genève, pour moi, c’est
Une excellente occasion de rencontrer des auteurs, des éditeurs, des livres. La liberté qu’on me donne de composer selon mes envies. Une expérience stimulante. Le bruit incessant.

La scène des imaginaires et moi
C’est tout nouveau, mais c’est très réjouissant. Grand amateur de la littérature innommable j’ai hâte d’en connaître plus en la faisant vivre un peu et je suis heureux qu’enfin on lui donne une place.

Mes intentions pour 2019
J’espère réussir à produire un rendez-vous à la fois représentatif du mouvement contemporain mais également grand public. J’espère que ce n’est que le début.

Un bon souvenir du salon du livre
Ces mardis soir, avant l’ouverture, quand plus personne n’est là. Plus que nous. Et manger alors un sandwich Migros sur des palettes en contemplant les grandes halles.