Ultime rencontre – du 22 au 26 mai 2019

Les auteur.e.s au Festival du Premier Roman de Chambéry

« De l’écriture à la promotion » jouait les prolongations au Festival du Premier Roman de Chambéry, qui s’est tenu du 22 au 26 mai 2019. Suite à la participation à une étape du programme de Daniela Dughera Faraill (chargée des relations internationales du festival) et à une invitation des organisateurs, nos jeunes plumes ont mis le cap sur la Savoie.

Au programme, petit déjeuner avec Boualem Sansal, président du festival, rencontre avec festivaliers et libraires sous le chapiteau, et bal littéraire. L’auteur de 2084 et du Train d’Erlingen, entre autres, lauréat de la 13è édition met en garde : « Il est difficile de sortir d’un genre une fois que l’on a mis le pied quelque part. Et plus encore si votre premier roman est un succès : on vous attendra au tournant pour le deuxième. Les fautes, les erreurs ne seront pas pardonnées. »

Boualem Sansal exprime aussi quelques regrets : la réussite et la notoriété ont pour conséquences d’emprisonner l’écrivain dans son style, ses engagements. Il n’est alors plus totalement maître de son écriture. Non qu’il soit malheureux, mais il souhaiterait pouvoir passer plus de temps avec les siens, se reposer, sortir de son personnage public, se détacher de son image d’artiste engagé. Il demeure que s’il ne devait donner qu’un seul conseil à un auteur en début de carrière ce serait celui-ci : « Travaillez, encore et encore ».

Le programme « De l’écriture à la promotion » se termine sur cet échange de qualité avec un auteur qui a su prendre le temps de revenir sur son parcours et éclairer quelque peu la suite du chemin des jeunes plumes romandes.